CHANTIER N°5
ligne

moulinVICHYmoulin

Chantier DRAC/SRA N°6209 Arrêté du 13 juin 2008 Clermont-Ferrand.
Mission:  Procéder  à une opération de sondages avec relevés.
Lieu: Lac  d'Allier  communes de VICHY  /  BELLERIVE.

Historique: En Février 2007, la Commission d'Archéologie Subaquatique de l'Allier procéde aux relevés des vestiges d'un pont qui sont apparus après la vidange du barrage du Lac d'Allier. Il s'agissait  de pieux en bois qui reliaient les deux rives de la Rivière Allier encore sauvage entre les actuelles communes de Bellerives et de Vichy. Lors des relevés, il est mentionné la présence des plusieurs blocs de pierre travaillés et d'un morceau de meule en basalte du type pierre de Volvic. (voir la description du chantier n°2). Cette année la mission consiste à revenir sur les blocs et la partie de meule signalés.

ETAPE n°1 : Le 27 septembre 2008, un groupe de plongeurs intervient pour revoir le chantier sous l'eau. Il y a environ 3 m d'eau à cette période. Les plongées réalisées se révèlent infructueuses en raison du manque de clarté. L'eau fortement chargée en particules et suspensions ne permet pas de travailler dans de bonnes conditions. Il est impossible de faire le moindre relevé. L'opération de sondage et de relevés est reportée en période de basses eaux lorsque le barrage sera ouvert plus tard dans la saison.     


ETAPE n°2 :Le 27 novembre 2008 un transport est réalisé sur place pour avoir un estimation des moyens à mettre en oeuvre compte tenu du lâcher du barrage. Rapidement il apparaît que le niveau d'eau est  favorable à  une telle opération mais en plus la crue assez importante du début de ce mois de novembre 2008 a  bien "désenvasé" et nettoyé le lit de la rivière. L'accés au chantier est plus facile qu'il  y a deux ans.

Les conditions d'intervention: Temps bien dégagé mais froid en début de matinée la température extérieure est de -2°C , la température de l'eau  est de l'ordre de +2°C . Dans la journée avec l'appui du soleil la température extérieure montera à 11°C. Le travail sera réalisé dans une hauteur d'eau maxi de 45cm et des zones à sec.

Les perspectives : Le fond de la rivière a bien été nettoyé par la crue, plusieurs centimètres d'épaisseur de limon et de gravier sont partis. Rapidement il est observé de nouveaux blocs travaillés intéressants, des morceaux de meules. De nombreux  morceaux de tuiles à rebord jonchent  la surface du chantier .



vichy08-2

Balisage et quadrillage de la zone à étudier et à relever


Vichy08-3
Série de blocs alignés présentant des aménagements symétriques

vichy08-5
Blocs alignés dans le quadrillage du relevé

vichy08-5
Dans le fond  les deux pierres sombres sont des morceaux de meules en basalte

vichy08-7

Relevé des blocs présentant des aménagements dont l'utilité reste à déterminer.

vichy08-08
Les trous sont tous sensiblement identiques et symétriques

vichy08-9
Les blocs présentent ces aménagements également de l'autre côté (côté sol)

vichy08-10
Les deux  gros blocs noirs sont des morceaux de meule.

vichy08-12

Une autre pierre de basalte type pierre de Volvic cette fois il pourrait s'agir d'une partie fixe d'une meule


vichy08-13
D'autres blocs partiellement enfouis présentent les mêmes aménagements

vichy08-14

Bloc immergé avec  les mêmes trous d'aménagement du même calibre que les autres.

vichy08-15
Enfin  sur le chantier on a noté la présence d'une concentration de morceaux de tuiles à rebord 

   30 novembre 2008
Lire le résumé scientifique de ce chantier gif

Retour sur la page accueiltete