Chantier n°15

gif

gif1BIGNY-VALLENAYgif2

Chantier DRAC/SRA CENTRE n°0571/12

Historique : Au cours de l'année 2011,  lors d'une prospection à pied sur les rives du Cher sur la commune de Bigny-Vallenay, il est découvert des pieux assez imposants fichés dans le lit du Cher et visibles uniquement à l'étiage. Ce dispositif en rive gauche est à quelques centaines de mètres du Château de Bigny. Un chemin, aujourd'hui communal, amène à cet endroit fréquenté par les pêcheurs. Les pieux observés dépassent du lit de gravier d'une dizaine de centimètres. Un peu plus d'une douzaine de pieux sont apparents et semblent implantés comme des palées de 3 pieux pour certains. Au milieu de cet ensemble apparaissent des morceaux de grès travaillés et brisés. Le premier sentiment à la vue de ces objets, fait penser à des morceaux de sarcophages. Le niveau d'eau du Cher étant particulièrement bas en cet été 2012, il est décidé de demander une autorisation de sondage à la DRAC Centre pour étudier et identifier ce dispositif. Concernant les morceaux de grès, il est à noter que le site se trouve à moins de 200m, en aval et en rive opposée du Prieuré d'Allichamps sur la commune de Bruère-Allichamps où de nombreux sarcophages ont été découverts tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le site qui nous intéresse se trouve juste en face du Moulin des Bordes connu depuis le XIIème siècle sur la paroisse d'Allichamps.

15 septembre 2012 : L'autorisation allouée ayant une validité assez courte, il est décidé de procéder à ce sondage en une seule journée bien chargée. Six plongeurs de la commission d'archéologie vont travailler sur la zone et vont recevoir le concours de M. Eric YENY, plongeur également, archéologue professionnel auprès du Service  d'Archéologie Préventive du Département  de l'Allier  et  topographe pour le relevé du site.

Les conditions: Temps couvert le matin puis éclaircies dans l'après-midi, température extérieure environ 25°, température de l'eau 17°, la profondeur rencontrée varie de quelques centimètres à plus de 6,4m compte tenu du déficit d'eau d'au moins 1m, en temps normal la profondeur devrait être comprise entre 7 et 8 m par endroit.  Il existe un léger courant qui est gérable par les plongeurs sans difficulté. En fin de journée, on notera quand même que la T° de l'eau est annonciatrice d'une fin de saison de plongée proche, les plongeurs ont un peu souffert du séjour de 8 heures dans l'eau à 17° avec le courant, contrairement à une eau stagnante plus chaude .  La visibilité restera très moyenne malgré les éclaircies, la profondeur de travail ne facilitant pas les choses. 


carte
Le  site se trouve en rive gauche à proximité du Prieuré d'Allichamps ce qui devrait expliquer, en partie, la présence de morceaux de sarcophages.

(extrait carte de l'Atlas de Trudaine)


bigny1
Au cours de l'été 2011, à l'étiage du Cher, une série de pieux est découverte dans le lit de la rivière. ils sont habituellement immergés.

                        
bigny2
Le dispositif semble étendu et d'autres pieux sont devinés immergés en amont.


bigny3
Cette  année  une autorisation est obtenue  pour étudier  le site.
La durée des basses eaux sur plusieurs mois a  vu les végétaux et les algues envahir les lieux. 



Bigny4
Répartition des taches et travail de groupes pour répertorier le dispositif


Bigny5
La prospection va impliquer rapidement l'utilisation de bouteilles de plongée, la profondeur passant brusquement de 2 à 6m.



bigny6
Il est utilisé la technique des flotteurs pour matérialiser les pieux immergés afin de les retrouver plus facilement lors du relevé topographique.
Ainsi entre les pieux aujourd'hui dans la berge et ceux encore immergés, il en sera identifié 36 !



Bigny7
Le relevé topographique des pieux est réalisé afin d'avoir une idée du dispositif et donc de son  identification.


Bigny8
Plusieurs pieux vont faire l'objet d'un prélèvement en vue d'une analyse C14.


Bigny9
Ici, prélèvement sous le cône d'érosion. La même opération est réalisée sur des bois immergés.



bigny10
Sous l'eau les découvertes d'assemblages vont intéresser les plongeurs notamment de grosses chevilles en bois .


(La flèche indique le Nord).



bigny11
Malgré la profondeur et le manque de lumière, de beaux clichés sont réalisés et vont permettre de deviner le montage ainsi réalisé.


bigny12
Plusieurs bois sont chevillés.


bigny13
Les découvertes ne s'arrêtent pas là. Il est découvert les vestiges d'un clayonnage partiellement envasé.


bigny14
Sur le clayonnage aussi un prélèvement en vue d'une analyse C14 devrait nous apporter un complément de réponse sur le système en place et surtout une datation très attendue.



bigny15
Enfin des morceaux de grès travaillé sont à signaler sur le site, il s'agit très probablement de morceaux de sarcophages brisés.


Bigny16
Ces pièces semblent avoir été arrêtées sur la zone du site. Aucun morceau n'a été découvert en amont ou en aval.


bigny17
Avec autorisation certains morceaux ont été prélevés afin d'avoir un comparatif avec le mobilier funéraire présent autour  du Prieuré d'Allichamps. Les morceaux de sarcophages trouvés  sur notre site pourraient trouver là leur origine.

A ce jour les opérations de prospection sont interrompues sur le site. L'an prochain, avec les résultats de datation il sera peut-être nécessaire de revenir plonger sur les lieux. Les recherches de 2012 se sont déroulées sur une seule journée, mais il pourrait être intéressant de voir si des assemblages en bois ne seraient pas plus envasés en effectuant un sondage spécifique.
Septembre 2012.

Lire le résumé scientifique de ce chantier gif


Retour accueil  tete